logo-hrz-promomoto

Quel pied poser à l’arrêt à moto ?

Sommaire

Dans la pratique de la moto, s’arrêter est une manœuvre incontournable et quotidienne. Cependant, il existe différentes techniques pour effectuer correctement un arrêt à moto. L’une des principales questions que se posent les motards débutants est : « Quel pied poser à l’arrêt à moto ? ». Dans cet article, nous allons explorer les différentes méthodes pour choisir le bon pied à poser lors d’un arrêt en toute sécurité.

La méthode classique : poser le pied gauche à l’arrêt

Généralement, la plupart des motards optent pour poser le pied gauche à l’arrêt. Cette technique présente plusieurs avantages :

  • Elle permet de garder le pied droit sur la pédale de frein arrière, ce qui assure un meilleur contrôle de la moto à l’arrêt.
  • Cette position facilite également le passage des vitesses et le redémarrage, puisque le sélecteur de vitesse se trouve du côté gauche de la moto.
  • Enfin, cette méthode est souvent enseignée dans les auto-écoles, car elle est considérée comme plus sécuritaire et adaptée à la majorité des situations.

Toutefois, il convient de noter que cette technique peut être moins stable sur un sol irrégulier ou en pente. De plus, certaines personnes peuvent éprouver des difficultés à poser le pied gauche à l’arrêt en raison de leur morphologie ou de leur condition physique.

Comment bien poser le pied gauche à l’arrêt ?

Pour réaliser cette méthode, il est recommandé de suivre ces étapes :

  1. Ralentir progressivement en utilisant les freins avant et arrière de manière équilibrée.
  2. Passer en première vitesse avant de s’arrêter complètement.
  3. Poser doucement le pied gauche au sol tout en maintenant la moto droite avec les genoux.
  4. Garder le regard droit devant soi.
Pour continuer votre lecture  BMW CE 02 : Le nouveau scooter électrique étonnant de BMW !

La méthode alternative : poser le pied droit à l’arrêt

Bien que moins courante, poser le pied droit à l’arrêt peut aussi être une option viable pour certains motards. Cette technique présente quelques atouts :

  • Elle permet de garder le pied gauche sur le sélecteur de vitesses, ce qui facilite les redémarrages rapides dans certaines situations (comme en compétition).
  • Cette position peut offrir un meilleur équilibre sur des terrains inégaux ou en pente, puisque le poids du corps est réparti de manière plus uniforme entre les deux côtés de la moto.

Cependant, cette méthode n’est pas sans inconvénients. Poser le pied droit à l’arrêt implique de retirer son pied de la pédale de frein arrière, ce qui peut rendre la moto moins stable. De plus, elle est généralement déconseillée aux débutants, car elle est plus difficile à maîtriser et peut entraîner des erreurs lors de la manipulation du sélecteur de vitesses.

Comment bien poser le pied droit à l’arrêt ?

Si vous choisissez cette technique, voici quelques conseils pour l’exécuter correctement :

  1. Ralentir avec les freins avant et arrière en gardant une pression légère sur la pédale de frein.
  2. Passer en première vitesse tout en maintenant la moto droite avec les genoux.
  3. Relâcher doucement la pédale de frein arrière et poser le pied droit au sol.
  4. Garder le regard droit devant soi.

Le choix du pied à poser : une question de préférence personnelle

En fin de compte, le choix du pied à poser à l’arrêt à moto dépend principalement de la préférence personnelle de chaque motard. Certains se sentiront plus à l’aise en posant le pied gauche, tandis que d’autres préféreront poser le pied droit pour des raisons variées (terrain, morphologie, etc.).

Pour continuer votre lecture  Classement des meilleures ventes de moto en 2023

Il est essentiel de pratiquer régulièrement et dans différentes situations afin de trouver la méthode qui vous convient le mieux et de gagner en confiance sur votre moto. N’hésitez pas à demander conseil à des motards expérimentés ou à un moniteur d’auto-école si vous rencontrez des difficultés.

Adaptation et anticipation : les clés d’un arrêt réussi

Quelle que soit la technique choisie, il est crucial de toujours adapter sa position en fonction des conditions de conduite (terrain, météo, trafic) et d’anticiper les actions des autres usagers de la route. Le respect des distances de sécurité, le contrôle régulier des rétroviseurs et la vigilance lors des changements de direction sont autant d’éléments à prendre en compte pour garantir un arrêt à moto en toute sérénité.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser