logo-hrz-promomoto

Circuit Nogaro – Paul Armagnac : Un circuit légendaire

Sommaire

Le Circuit Paul Armagnac, aussi connu sous le nom de circuit de Nogaro, a une longue et riche histoire qui fait partie intégrante du paysage automobile français. Situé dans le département du Gers, entre les communes de Nogaro et Caupenne d’Armagnac, ce circuit a vu défiler de nombreux événements marquants et continue de jouer un rôle crucial dans le domaine de la course moto et automobile.

Les origines du circuit

Tout a commencé grâce à Robert Castagnon et au pilote Paul Armagnac. Ces derniers ont initié diverses compétitions sur routes ouvertes, telles que le Rallye de l’Armagnac en 1953 et la création de l’Association Sportive Automobile de l’Armagnac. L’année suivante, la toute première course de motos a eu lieu à Nogaro.

Cependant, l’organisation de ces événements sur routes ouvertes présentait plusieurs défis, notamment en termes de sécurité pour les pilotes et les spectateurs. D’où l’idée de construire un circuit permanent. Les travaux ont débuté en 1959 près de l’aérodrome de Nogaro, grâce à une parcelle inutilisée et à l’implication de Jean Armagnac, père de Paul Armagnac.

Le premier circuit permanent français

Le circuit a été inauguré le 3 octobre 1960 et a été nommé en l’honneur du pilote gersois Paul Armagnac, décédé en course en 1962. Inspiré par le circuit de Sebring en Floride, il est devenu le premier circuit automobile français permanent. À sa création, le circuit mesurait 1 752 mètres de long, 12 mètres de large et comptait neuf virages.

Nouveau départ et évolutions

Face à de nombreux accidents parfois mortels, le circuit a dû se moderniser. Transféré au département du Gers pour un franc symbolique, des réfections ont été effectuées dès 1968. C’est aussi cette année que sont nées les Coupes de Pâques, une course automobile réputée.

Pour continuer votre lecture  Suzuki Hayabusa : Une nouvelle édition limitée incroyable

Au fil des ans, le circuit a subi plusieurs modifications, notamment en 1973, où sa longueur est passée à 3 120 m et sa largeur à 9,50 m. Les anciens stands ont été remplacés en 2007 par de nouveaux, plus modernes.

Un circuit polyvalent

Le circuit de Nogaro a accueilli diverses compétitions prestigieuses au fil des ans. La Formule 2 de 1975 à 1978, le Grand Prix de France moto en 1978 et 1982, et le Championnat de France Superbike dès 1981.

De plus, Nogaro n’est pas réservé uniquement aux voitures et motos. En 1994, le circuit a accueilli sa première compétition de camion, le Grand Prix Camion. Depuis lors, l’épreuve se déroule chaque année en juin.

Et aujourd’hui… ?

Aujourd’hui, le Circuit Paul Armagnac, encore géré par la SEMPA, continue d’être une référence dans le domaine des sports mécaniques. Son histoire riche et son évolution constante ont permis à ce circuit de devenir un lieu incontournable pour tous les amateurs de course automobile et moto.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser