logo-hrz-promomoto

Quand changer les joints spi moto ?

Sommaire

Les joints spi font partie des éléments essentiels au bon fonctionnement de la suspension d’une moto. Cependant, leur durée de vie n’est pas éternelle, et il est nécessaire de les remplacer régulièrement pour maintenir un niveau de performance optimal. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment détecter les signes indiquant qu’il est temps de changer vos joints spi, ainsi que les étapes à suivre pour effectuer cette opération en toute sécurité.

Qu’est-ce qu’un joint spi ?

Un joint spi, également appelé bague d’étanchéité ou joint d’huile, est une pièce mécanique qui permet d’assurer l’étanchéité entre deux pièces mobiles, comme par exemple la fourche et le tube plongeur sur une moto. Les joints spi ont pour principale fonction d’éviter les fuites d’huile tout en conservant une certaine liberté de mouvement entre les différentes pièces. Ils sont généralement fabriqués à partir de matériaux résistants tels que le caoutchouc ou le polytétrafluoroéthylène (PTFE).

Découvrez quel budget prévoir pour changer ses joints spi.

Joint spi et roulement à bille
Joint spi et roulement à bille

Comment détecter les signes de vieillissement des joints spi ?

Il existe plusieurs indices qui peuvent vous mettre sur la piste d’un problème avec vos joints spi :

  • Fuite d’huile au niveau de la fourche : si vous remarquez des traces d’huile sur les tubes plongeurs ou autour des joints spi, cela signifie que ces derniers ne remplissent plus correctement leur fonction d’étanchéité.
  • Mauvaise tenue de route : un joint spi usé peut entraîner une diminution de la qualité de la suspension, ce qui se traduit par une mauvaise absorption des chocs et une sensation de flottement lors de la conduite.
  • Bruit au niveau de la fourche : un bruit inhabituel provenant de la première fourche peut être le signe d’un joint spi défectueux.
Pour continuer votre lecture  Pneus moto : comment bien les rôder ?

Dans tous les cas, il est recommandé de vérifier l’état de vos joints spi régulièrement afin de les remplacer avant qu’ils ne provoquent des dommages sur votre moto.

Les étapes pour changer les joints spi de sa moto

Le changement des joints spi de fourche est une opération délicate qui demande un certain savoir-faire. Voici les principales étapes à suivre :

1. Préparation du matériel et de la moto

Avant de commencer, il est important de vous assurer que vous disposez de tout le matériel nécessaire :

  • Joints spi neufs adaptés à votre modèle de moto
  • Clé dynamométrique
  • Extracteur de joints spi
  • Pince circlips
  • Fourche d’appoint ou béquille centrale
  • Récipient pour récupérer l’huile
  • Chiffon propre
  • Huile de fourche adaptée à votre moto

Une fois que vous avez rassemblé tout le matériel, mettez votre moto sur la béquille centrale ou une fourche d’appoint pour faciliter l’accès à la première fourche.

2. Démonter la fourche

Commencez par démonter les roues avant de votre moto, puis retirez les étriers de frein et les tubes plongeurs pour accéder aux joints spi. Prenez garde à ne pas abîmer les pièces lors de cette opération, et rangez-les soigneusement pour ne rien perdre.

3. Extraire les anciens joints spi

À l’aide de l’extracteur de joints spi, retirez les anciens joints en prenant soin de ne pas endommager les autres éléments de la fourche. Nettoyez ensuite les surfaces avec un chiffon propre.

4. Installer les nouveaux joints spi

Positionnez les nouveaux joints spi dans leur logement en veillant à respecter le sens de montage (le côté marqué doit être orienté vers l’extérieur). Utilisez un tube en plastique ou en caoutchouc pour enfoncer les joints de manière homogène sans les abîmer.

Pour continuer votre lecture  Étrier de frein moto : comment le dégripper ?

5. Remonter la fourche

Une fois les nouveaux joints spi installés, il ne vous reste plus qu’à remonter les différentes pièces de la fourche dans l’ordre inverse du démontage. N’oubliez pas de remplir les tubes plongeurs avec la quantité d’huile de fourche préconisée par le constructeur.

6. Contrôler le bon fonctionnement

Après avoir changé les joints spi, il est essentiel de vérifier que tout fonctionne correctement avant de reprendre la route. Pour cela, effectuez quelques essais en poussant sur la première fourche pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuite d’huile et que la suspension répond bien à vos sollicitations.

En suivant ces étapes attentivement, vous devriez être capable de changer les joints spi de votre moto en toute sécurité et ainsi garantir un niveau de performance optimal pour votre suspension. N’hésitez pas à consulter un professionnel en cas de doute ou si vous ne vous sentez pas à l’aise pour réaliser cette opération.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *