logo-hrz-promomoto

Bras oscillant : comment l’adapter sur ma moto ?

Sommaire

Le bras oscillant est une pièce clé de la suspension arrière de votre moto. Son rôle principal est d’assurer la liaison entre le cadre de la moto et la roue arrière, tout en permettant un mouvement vertical de cette dernière pour absorber les irrégularités de la route. Si vous souhaitez modifier ou adapter un bras oscillant sur votre moto, que ce soit pour améliorer ses performances, son apparence ou sa longueur, voici quelques conseils et astuces pour vous aider dans cette démarche.

Choisir le bon bras oscillant

Avant toute chose, il est essentiel de choisir un bras oscillant adapté à votre moto. Il existe plusieurs types de bras oscillants sur le marché, notamment ceux en aluminium, en acier ou encore en fibre de carbone. Chacun présente des avantages et inconvénients spécifiques (poids, rigidité, coût…), il convient donc de bien étudier ces éléments en fonction de vos besoins et de l’utilisation prévue de votre moto.

De plus, vous devrez prendre en compte la compatibilité du bras oscillant avec votre modèle de moto. Vérifiez les points d’ancrage, la forme et les dimensions afin d’être sûr de pouvoir l’installer correctement et sans modifications complexes.

Mesure des entraxes et débattement

Pour éviter toute mauvaise surprise, il est important de mesurer précisément les entraxes de fixation du bras oscillant ainsi que le débattement nécessaire pour votre moto. Les entraxes sont la distance entre les points d’ancrage sur le cadre et ceux sur le moyeu de la roue arrière. Quant au débattement, il correspond à l’amplitude maximale des mouvements verticaux de la roue arrière lors de la compression et de la détente de la suspension arrière.

Pour continuer votre lecture  Cadre moto rouillé : que faire ?

Préparation en amont

Une fois que vous avez choisi le bon modèle de bras oscillant, il est indispensable de bien préparer votre moto avant de procéder à son installation. Voici quelques étapes à ne pas négliger après l’avoir installé sur une béquille :

  1. Démonter la roue arrière : afin d’accéder facilement au bras oscillant actuel et avoir un meilleur espace de travail. Prenez garde à retirer également les éléments tels que les étriers de frein ou chaîne de transmission qui pourraient gêner l’opération.
  2. Retirer le bras oscillant d’origine : avec une clé à pipe appropriée, dévissez les écrous et boulons de fixation du bras oscillant au cadre de la moto. Vous pouvez ensuite extraire délicatement le bras oscillant. Veillez toutefois à bien repérer et conserver les diverses pièces (roulements, joints…), car certaines d’entre elles pourront être réutilisées avec le nouveau bras oscillant.
  3. Nettoyer la zone de montage : Profitez-en pour nettoyer avec soin la zone où sera monté le nouveau bras oscillant, en insistant sur les points d’ancrage et les roulements. Cela permettra une installation impeccable et l’éviction de potentielles sources d’usure prématurée.

Installation du nouveau bras oscillant

Il est maintenant temps de procéder à la mise en place du nouveau bras oscillant. Voici un aperçu des étapes pour réussir cette opération :

  1. Vérifier les roulements : Assurez-vous que les roulements du nouveau bras oscillant soient en bon état et bien graissés. Si besoin, vous pouvez réutiliser ceux du bras oscillant d’origine s’ils sont compatibles et en bon état.
  2. Installer le bras oscillant : Enfilez délicatement le nouveau bras oscillant dans son logement, en veillant à aligner correctement les points d’ancrage au cadre. Serrez les écrous et boulons de fixation avec la clé appropriée selon les valeurs de couple recommandées par le fabricant.
  3. Reconnecter les éléments périphériques : il ne vous reste plus qu’à repositionner tous les éléments liés au bras oscillant tels que les étriers de frein, la chaîne de transmission ou encore la roue arrière. Pensez également à régler comme il convient la tension de chaîne et l’alignement de la roue arrière pour garantir un fonctionnement optimal de votre moto.
Pour continuer votre lecture  Quel est le temps de chargement d'une batterie moto ?

Attention aux points spécifiques à vérifier

Durant l’installation du nouveau bras oscillant, soyez vigilant à plusieurs éléments :

  • Le déport de la roue arrière : veillez à ce que la roue arrière soit bien centrée par rapport au cadre de votre moto, pour éviter tout risque de déséquilibre ou d’accrochage lors des virages.
  • L’espacement des étriers de frein : assurez-vous que les étriers de frein sont correctement alignés sur les disques et que l’espacement entre les plaquettes est suffisant, afin d’éviter toute usure prématurée ou dysfonctionnement du système de freinage.
  • Le passage de la chaîne : vérifiez que la chaîne de transmission passe correctement dans le passage prévu sur le bras oscillant et qu’elle ne frotte pas contre ce dernier, particulièrement lorsque la suspension est en position basse (roue arrière comprimée).

Avec ces conseils et astuces en tête, vous êtes maintenant prêt à adapter un bras oscillant sur votre moto pour lui offrir un look unique ou améliorer ses performances. N’hésitez pas à consulter des ressources spécialisées ou à faire appel à un professionnel si vous avez des interrogations ou souhaitez être accompagné dans cette démarche.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser