logo-hrz-promomoto

Brad Binder : sa revanche après Assen

Sommaire

Surprises et rebondissements à Silverstone

Le circuit de Silverstone n’a jamais manqué de fournir des courses pleines d’émotion et d’anticipation, et cette année ne fait pas exception. L’une des figures centrales de cette course à rebondissements était Brad Binder de l’écurie Red Bull KTM Factory Racing. Ses mouvements stratégiques et sa capacité à s’adapter aux conditions ont été particulièrement notables.

Face à des conditions climatiques changeantes, Brad a navigué avec brio. Il est passé de la dixième à la troisième place en l’espace de six tours seulement. Mais ce n’était que le début des challenges. Maverick Viñales, avec une performance solide, a réussi à le doubler, ajoutant une intensité supplémentaire à la course aux côtés de Pecco Bagnaia et Aleix Espargaró.

Brad, partageant ses réflexions sur la course, a mentionné : « C’était un peu contradictoire dans mon esprit, parce que même si je voulais attaquer et passer devant, j’avais le pneu le plus dur à l’avant et c’était un peu délicat sur le côté gauche. Quand on ne pouvait pas attaquer et que c’était humide, j’étais vraiment prudent. Je pense que j’ai quand même fait le bon choix.« 

Un pilote, des conditions, une stratégie

Silverstone est connu pour ses challenges météorologiques. Avec le niveau d’adhérence fluctuant à chaque tour, les pilotes ont dû revoir constamment leurs stratégies. Alors que Brad trouvait difficile de rivaliser avec Bagnaia et Espargaró sur piste sèche, l’apparition de la pluie a tout changé.

S’exprimant sur cette situation, Binder a déclaré : « Il n’y a rien de fun, il faut juste rouler et voir ce qui se passe ! Sincèrement, je pensais que ces deux-là [Bagnaia et Espargaró] allaient s’échapper puis j’ai pu revenir parce que ça dépend plus ou moins des risques que l’on est prêt à prendre. On ne le sait pas vraiment, c’était vraiment dur, vraiment compliqué à comprendre tour après tour.« 

Pour continuer votre lecture  Aleix Espargaró : le portrait

Un podium pour réparer le passé

Cette course avait une signification particulière pour Brad. L’ombre d’Assen pesait sur lui. Ayant manqué deux fois le podium au GP des Pays-Bas à cause d’erreurs dans le dernier tour, cette course était l’occasion de se racheter.

Il a réfléchi à cela en disant : « Je suis très content de la façon dont tout s’est passé récemment. Mon équipe fait clairement un travail fantastique, notre moto est super compétitive. C’était bien de prendre la troisième place. Je voulais vraiment gagner pour l’équipe. Je me suis senti coupable pendant toute la pause de les avoir privés de deux podiums [à Assen] et je n’aurais rien apprécié de plus qu’une victoire, mais c’est comme ça. »

Lorsqu’il est monté sur le podium, c’était plus qu’une victoire pour lui. C’était une revanche. « Bien sûr, j’aurais aimé gagner, mais je suis heureux d’avoir offert ce podium à mon équipe. Ils le méritent.« 

La course à Silverstone a une fois de plus montré que, malgré toutes les préparations, c’est la détermination et la capacité d’adaptation d’un pilote qui font la différence. Brad Binder en est l’exemple parfait.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser